Bannire-Coudres
mercredi 21 février 2018

Au jardin en mai

"En mai fait ce qu’il te plait" nous dit le dicton. Comment ne pas avoir un sentiment de grande liberté, enfin, autant que faire se peut quand même. Mai, ce mois qui nous apporte de jolies fleurs printanières - et bien entendu, tout commence par le muguet porte bonheur - et au fruitier avec les poiriers et pommiers, les cerisiers et les pruniers, impossible de rester insensible au regard, aux fragrances délicates qu’exhale toute cette floraison dans les moments de grande douceur, hélas trop courts. Les abeilles s’approprient cette abondance de fleurs dans un bourdonnement qui ferait penser qu’un essaim aurait investi les lieux. C’est aussi en ce mois, aux détours d’un chemin de randonnée, cette possibilité que nous offre la nature de découvrir la pulsatille (une anémone) ou bien encore, là où le lieu est humide sous les arbres, la lathrée clandestine (lathraea cladestina) une merveille florale qui apparait sans feuilles, elle n’a pas de chlorophylle et vit en parasite sur les racines des arbres hôtes et disparait en juin pour rester dans la clandestinité le reste de l’année.

Au jardin, les premières récoltes commencent grâce au tunnel avec les radis, la salade d’hiver. Quel plaisir de goût !

-Petit bilan : les échalotes, l’oignon, l’ail sont plantés, les semis de poireaux, de persil, de salades, des pois en tous genres, des carottes précoces, les futurs plants de choux sont faits. Les pommes de terre sont plantées.

-Au cours de ce mois le semis de haricots, le repiquage des tomates, de choux tête de pierre, ou cœur de bœuf pour la consommation crue pendant l’été pourra se faire mais attention pour les plantes fragiles au gel (les saints de glace) à partir du 15 mai peut être une bonne date. Ne pas oublier de continuer les semis de salade pour avoir une succession continue de récoltes avec toutes les variétés possibles et imaginables selon les goûts : cressonnette marocaine, laitues de toutes formes et couleurs, les chicorées, pissenlits etc… .

- Les semis de carottes pour la conservation pourront commencer fin mai sans oublier les endives pour l’hiver.

- En cette période de forte pousse attention de ne pas se laisser déborder par l’herbe indésirable, une plantule est plus facile à éliminer qu’une grande plante.

- Surveillez la levée des pois (le pigeon peut vous réduire à néant vos plantes et par voie de conséquence le projet de pigeon petits pois au menu de votre table…), les pommes de terre au cas où une nuit, la gelée viendrait sournoisement, dans ce cas un voile de forçage ou un buttage s’avèrerait nécessaire.

- Si vous avez des ruches la visite printanière doit avoir été faite pour en vérifier la santé des essaims, leur réserve de miel, très importante pour le développement de la colonie. Préparez aussi les hausses pour les miellées à venir, la ruchette pour la capture des essaims vagabonds.

Les dictons nous disent : "semez les haricots à l’ascension pour en avoir à profusion" ou bien "à la saint Didier pour en récolter à plein panier".

A bientôt pour de nouveaux conseils

Communauté de commune La porte normande