Bannire-Coudres
lundi 28 mai 2018

Au jardin en novembre

Novembre, ce mois s’appelait brumaire bien que dans ce cas il représentait le temps d’une partie d’octobre jusqu’au 20 novembre tel que les révolutionnaires en avaient décidé.

Ce mois est le moment où les brouillards, les tempêtes, les pluies se succèdent très vite, météorologiquement parlant c’est le chemin vers l’hiver.

La nature s’endort les arbres se dénudent de leurs feuilles multicolores et c’est là le moment venu pour le jardinier de planter ou transplanter les arbres fruitiers ou décoratifs.

Mon jardin est petit mais je voudrais planter quelques arbres fruitiers, quels types choisir ?
--> vous avez un grand choix : les palmettes en U, en V (chères parce que formées) en gobelet ou encore le cordon simple ou inversé ces deux dernières peuvent être réalisées facilement à partir d’un sujet scion (ce sont les moins chers).

Mon jardin est grand que choisir ?
--> alors là, c’est selon son goût, en hautes tiges, demi-tiges, basses tiges... ce qui doit guider c’est la future cueillette des fruits, petit escabeau ou grande échelle, le volume que l’on souhaite ne pas dépasser, pensez aussi au voisinage, les distances à respecter la hauteur des arbres adultes.

La plantation, je fais comment ?
--> première règle, ne jamais travailler le sol s’il est trop humide, la boue c’est la pourriture assurée des racines , un champignon adore ce type de situation c’est le phytophthora.
--> pour les petits sujets la bêche est le bon outil et en plus ça fait un peu de culture physique.
--> pour les sujets plus grands les moyens mécaniques peuvent aider, surtout qu’il est toujours bon de remuer plus de volume de terre en largeur et profondeur que besoin pour ameublir le sol et ainsi favoriser le futur développement des racines.

Ensuite je prépare les sujets à planter.
-- S’ils sont en racines nues j’inspecte les racines et coupe au sécateur toutes les parties abîmées lors de l’arrachage (rafraîchir) ensuite je pose l’arbre en veillant à ce que les racines soient bien étalées (elles doivent rayonner), et je mets le collet au juste niveau (il ne doit jamais être enterré), puis je recouvre les racines avec de la terre fine, je fais vibrer l’arbre pour que la terre entoure bien les racines, et je termine en tassant avec les pieds. Il est toujours bon de tuteurer.
-- S’ils sont en mottes, j’évite de trop ébranler la terre, je rafraîchis les racines si besoin et procède comme ci-dessus.

Dois-je arroser immédiatement après la plantation ?
--> l’objectif de l’arrosage est de limiter les poches d’air au niveau des racines, avant l’hiver j’aurais tendance à ne pas faire contrairement aux plantations printanières.

C’est aussi le moment de faire ou renouveler ses parterres, la plantation des rosiers, la division des vivaces existantes en vue de multiplication ou tout simplement la maitrise de l’espace.

 

Que faire au potager ?

- continuer le forçage des endives, couvrir les pissenlits avec de la terre ou du vieux terreau de feuilles, surveiller les plants de salades d’hiver les limaces sont toujours là.

- travail du sol, s’abstenir ! trop d’eau. Rappel du dicton : "mieux vaux faire le fou que labourer dans le mou".

Le dicton du mois : "A Sainte-Catherine tout bois prend racine".

A bientôt pour de nouveaux conseils

Communauté de commune La porte normande